aliart.net Design Studio

Entretien avec l'artiste peintre Véronique Engels

“La peinture doit avoir une résonance dans l'âme et non pas dans le mental”



L'artiste française, Véronique Engels, peint avec passion. Il faut l'entendre parler de ses œuvres, de ses coups de cœur, de ses inspirations. Elle aime jouer avec la lumière sur tous les supports et tester l'«intestable»! Admirer ses œuvres, c'est comme se retrouver accoudé à une fenêtre face à une vue  apaisante. Ses oeuvres sont exposées en permanence à la Galerie Lawrence Arnott de Marrakech et à Venise Cadre de Casablanca.

Maroc Culture: Que signifie peindre pour vous ?

Véronique Engels: Je crois que c'est un moyen de transmettre l'invisible. De rendre visible, l'invisible. Il y a pour moi deux médiums: la musique et la peinture. C'est-à-dire que ces deux médiums ne s'adressent pas directement aux sens, et encore moins à l'intellect. Ce sont les médiums de l'âme.

Combien de temps vous faut-il pour la réalisation d'un tableau?

Cela peut aller d'une journée à plusieurs années. Il y a des œuvres qui se construisent, se déconstruisent, vivent, évoluent avec vous, et un jour elles sont achevées. Et il y en a d'autres qui se font en quelques heures, où tout est dit et il n'y a rien à retoucher. Je crois qu'il n'y a pas de règle.

Dans vos œuvres, qui mène le jeu, la raison ou le sentiment?

Je crains d'être extrêmement déraisonnable de nature ! Je peux vous dire que si vous travaillez avec raison, vous ne pouvez peindre que ce que l'œil voit, et cela ne fait pas de vous un artiste …

Et le rôle de la technique?

Elle est utile, mais ce n'est pas la technique qui fait l'œuvre!

L'inspiration est-elle pour vous la même dans le figuratif et dans l'abstrait ?

C'est drôle ! J'ai l'impression que vous n'arrivez pas à me ranger dans l'un ou l'autre! Alors c'est simple, dites-vous qu'il y a la figuration libre. Tout d'abord qu'est-ce que l'inspiration? Je pense que c'est la faculté de percevoir l'invisible, c'est-à-dire aussi bien le spirituel que la rumeur du monde (et je parle là de celle latente…). Les personnages de mes tableaux n'existent pas dans le monde réel, et pourtant ils sont assez proches de nous tous. Ils sont ce que nous sommes et que nous ne voyons pas. Ou que nous ne voulons pas voir!

Que le tableau soit concret ou abstrait, la démarche du créateur est-elle différente?

Je ne pense pas qu'il y ait une démarche différente dans telle ou telle création. Le point nodal est la recherche d'équilibre de la subtilité. Entendons-nous bien, nous parlons de création et non de reproduction du visible. Prenons un exemple concret: l'humour ! Si c'est lourd, ce n'est pas drôle. Il faut doser le second degré pour accéder à la subtilité qui va déclencher le rire. L'abstrait va utiliser des symboles; moi je mets l'humain en symbole! La démarche est la même au départ; il faut qu'il y ait une lisibilité de l'œuvre pour que l'impact soit efficace. Et bien souvent, le titre peut guider le spectateur, mais là aussi il doit être subtil. La peinture doit avoir une résonance dans l'âme et non dans le mental, même s'il y a une réflexion de l'intellect, la première impression doit être l'écho de l'âme.

Comment aborder une œuvre abstraite?

Si je vous suis bien, vous me demandez comment aborder une œuvre qui n'est pas une représentation hyperréaliste de ce que l'œil perçoit. Cessez de voir avec l'œil et développez votre sens à l'émotion, à l'ouverture, à la réception de ce qui est autre. Et là, il n'y aura plus besoin d'explication. Lorsque vous respirez, vous demandez d'abord à votre mental de respirer? Non, vous respirez, alors respirez la peinture! Il faut vous déprogrammer de la peinture: décoration, dessins de nature, orientalisme sentimental, calligraphie et abstraction d'une calligraphie et vous laisser aller dans des méandres inconnus qui sont loin d'être dangereux. Cet inconnu qui fait peur, parce que justement il est inconnu, nous fait découvrir des dimensions de notre être et nous élève… Il faut franchir la porte de l'inconnu pour découvrir l'essence. Et c'est bien là toute la difficulté et pourtant il n'y a pas besoin d'érudition pour ça, juste un lâcher prise et le fait de se laisser envahir par le flux de l'émotion.

Revenons à l'époque actuelle. Que font les abstraits par rapport aux impressionnistes?

Les deux sont complètement différents bien que liés. Ils n'appartiennent pas à la même époque : les impressionnistes sont les révolutionnaires du 19ème siècle et l'abstraction, c'est notamment la peinture de Kandinsky du début du 20ème.
Les deux dans leurs époques ont eu leur rôle à jouer dans l'évolution de la peinture qui allait aussi avec une révolution sociale. Maintenant, nous en sommes à l'art contemporain, aux installations, au numérique, au conceptuel et cela va aussi avec notre société de globalisation.
Avec le pire comme le meilleur! Mais si on regarde au-delà des clivages de temps et de sociétés, on peut voir des peintres tels que Jérôme Bosch, Modigliani, Frida Khalo, Bacon, pour ne citer qu'eux en exemple. Ils sont tous les quatre hors classement de style et n'appartiennent plus au temps linéaire; ils sont intemporels et toujours extrêmement contemporains. Donc, je veux dire par là que l'œuvre n'est pas soumise aux temps à partir du moment où elle s'exprime à l'âme, à notre inconscient, à notre conscience subtile, à notre soi… Les portes ont été ouvertes pour que nous continuions le chemin de l'exploration de notre être intérieur et je pense qu'on est loin d'avoir tout exploré!

L'abstraction est plus intellectuelle, plus méditative, elle est liée aux dispositions mentales du regardeur. Suscite-t-elle en vous des sentiments?

L'abstraction va faire travailler votre imaginaire, donc le contraire du raisonnement; elle n'est donc pas intellectuelle. Cela s'adresse à chacun et chacun peut se l'approprier selon sa propre grille de lecture. Maintenant, il y a toujours des œuvres qui sont plus ou moins dirigées et là, le titre requiert son importance puisqu'il va diriger la contemplation ou la rêverie du spectateur vers son message « caché», ou codé, plus ou moins subtilement selon ce qu'ou a voulu exprimer.

Laissez-vous aller à la simple contemplation? Laissez-vous venir les émotions?

Je suis une contemplative en action!

 

Flash


Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109