aliart.net Design Studio

L’artiste peintre Imane Mikou

Evasion au-delà du corps

A l’instar des plasticiens oniristes, l’artiste peintre Imane Mikou  nous a  fait découvrir la quintessence des êtres et des choses qui révèlent les voix de l’âme,

 

et ce dans le cadre de l’exposition collective «  les mains qui voient » organisée du 12 au 26 décembre 2014 au Forum de la Culture ( ex. Cathédrale Sacré Cœur).  Synonymes d’un style personnalisé basé sur un   va et vient  entre le représentatif et l’abstrait, ses toiles sont façonnées par la passion  d’une artiste pleine  de révélations et de découvertes. Imane Mikou  est une  contemplatrice  par excellence  qui ne cesse de mettre en toile les  états de son moi profond, en donnant libre cours à son énergie spirituelle sur une surface habitée par les  traces énigmatiques mais combien expressives    du vécu et de l’histoire. L’artiste meuble avec délicatesse et fantaisie les figures révélatrices d’une mémoire tatouée (silhouettes  et postures cosmiques, pureté de la nature,  retour aux sources, élévation et sublimation, harmonie et équilibre, fluidité et fusion…), ce qui donne à son œuvre un  élan  captivant, une existence nouvelle pleine d’inspiration et d’émotions.  Ainsi,  l’artiste nous révèle les illuminations d’une évasion  au –delà  du corps. Elle  nous apprend à  voir  au-delà des limites du corps  apparentes  et à explorer des dimensions  latentes et des mondes  introspectifs hors du commun. Un véritable guide spirituel  du voyage intérieur  voué à la méditation au sens plein du terme.

Artiste hypersensible, Imane Mikou  a pu saisir l’essence du  réel sans le pousser vers l'abstraction pure. Son langage pictural  se caractérise par le dépouillement de la forme, la sobriété du contenu et l'utilisation d'arrière plan  fluide, sans détails, sur lequel le ou les personnages se manifestent autrement. Elle  cherche à  traduire  l'intériorité par des positions insolites  voire non conventionnelles du corps. Cette approche phénoménologique  de la réalité créée une subtile tension. Les traits sont expressifs, immédiats, spontanés, allusifs et narratifs.

D’un tableau à l’autre, Imane Mikou compose  avec passion  sa mélodie en formes et couleurs. Ses mains voient, ses yeux touchent. C’est une complicité  intimiste avec l’œuvre, une  jouissance. Un état de conscience. Une navigation  sur les traces de  la  mémoire.  Un dialogue profond avec l’état d’être.

Derrière les corps qui  nous contemplent, derrière  les échelles qui nous invitent au voyage intérieur, des halos  jaillissent pour indiquer  la lumière des  êtres et des choses.  Symphonies visuelles d’une monumentalité pyramidale au sens symbolique du terme. Le récepteur avisé perce  le fond de la toile  gérée avec dextérité et sensibilité. Elan. Verticalité. Espoir. Tout est possible.

Le corps discret  et plus particulièrement la dualité « féminin-masculin » occupe une place imposante  dans l'œuvre  d’Imane Mikou. Il s'agit des exemples de contraste harmonisé, d'interactions des uns par rapport aux autres, comme l'oscillation figure-fond  ou  yin-yang dans la pensée chinoise : c'est le contraste qui fait la différence de l'un par rapport à l'autre dans les interactions qui sont des actions réciproques modifiant la nature ou le comportement des actants. L'artiste est en effet fascinée par les états d’âme du corps humain, par sa charge émotionnelle et par ses  introspections et ses quêtes d’ordre existentiel.   Chaque état d’être  représente des forces et des  substances. Il s'agit d'une configuration d'interactions polysystémiques de différents Ordres d'une Totalité, très éloignée d'une analyse ou découpage en éléments de plus en plus tenus, simples et disjoints.

Les  personnages  perçus par Imane Mikou sont aussi bien expressionnistes qu'abstraits. C’est tout un univers  allégorique  qui véhicule des   messages symboliques  dépourvus des  contraintes et des  préjugés. Les œuvres se veulent une lettre ouverte qui  incarne une  vision fascinante de l'être humain, sa raison d’être et son essence d’existence. Elles  questionnent notre rapport avec nos mondes à la fois habités et vécus.

Pour évoquer son libertinage pictural, Imane Mikou  exploite une technique bien élaborée et  scrute des  atmosphères merveilleuses  qui provoquent le choc visuel,  et ce  pour  confronter  le regardant  à une vision qui l'invite à plonger en lui même. Les couleurs  symboliques  des toiles  connotent  la transparence et renforcent  la force expressive des scènes, tout en donnant aux impressions du corps  des architectures spirituelles  aux contours bien soulignés.

 

Dr Abdellah Cheikh( Critique d’art)

Mikou Imane.

Née en 1979 à Casablanca.

Vit et travaille  à Casablanca.

Depuis 2012 : Expositions collectives  et individuelles au Maroc.

 

E.mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .