aliart.net Design Studio

L’artiste peintre Mona El Amri

Poésie spirituelle en peinture

Dans le cadre de  la 2ème  édition de la Foire Internationale de l’Art de Casablanca organisée par Every Com, l’artiste peintre    Mona El Amri

a été parmi les  femmes plasticiennes   qui ont  marqué cette nouvelle édition par leurs styles   originaux  et bien  personnalisés. Elle est cataloguée parmi les artistes qui ont en commun de posséder d'abord et avant tout cette capacité à rendre visible l’invisible.

 



Passionnée de la beauté  apparente de la nature,   Mona El Amri nous  traduit  les traces des êtres et des choses  avec sensibilité et  doigté. Elle anime la surface de la toile,  en mettant en avant ses émotions et ses impressions  devant les motifs  végétaux pour créer une ambiance en osmose avec  la nature pittoresque  qu’elle  capte pour la mettre en  toile.
Les œuvres exposées  se veulent le fruit d’une création esthétique qu’il faut découvrir lentement, entrer en communication  contemplative avec elle.
Il s’agit  des atmosphères représentatives  qui révèlent  une sensibilité particulière, une certaine maîtrise d’une écriture plastique gestuelle.
Source de transe  et d’émotion qui serait sans doute l’ultime secret de la peinture,  les toiles de   cette artiste plasticienne abordent  une nouvelle expérience qui  se présente comme un mi-chemin entre la figuration impressionniste et l’abstraction informelle.
Ces toiles connotatives   se distinguent  par la   maîtrise de   la touche, la profondeur de la composition et la  magie de la couleur.  Mona El Amri peint comme  compose  un chef d’orchestre, toutes les tâches de couleurs sont ses polyphonies.


L’artiste  nous livre  la rhétorique  de la plante vivante  avec toutes ses valeurs  spatiales  et  temporelles, tout en mettant  sa sensibilité en exergue pour nous faire partager ses impressions.
Subjuguée par la beauté des paysages et les états d’âme, cette artiste   stimule le  regard chaviré par la force des couleurs et des ombres, et ce via   une démarche  néo-figurative    soucieuse  de   capter les moments  passionnants, en mettant en relief l’esprit de la trace  à travers des compositions picturales dynamiques et un traitement chromatique bien recherché   , ce qui donne à  l’œuvre  une dimension hyperréaliste surprenante.
Ses  compositions semi abstraites  prennent  sa source dans les lumières et les ombres des  motifs, tout en assurant un équilibre  bien étudié entre le contraste et la transparence.
Carnet de voyage introspectif, sa peinture allusive se présente comme un sentiment du moment et l’illumination de l’âme  humaine sans laisser transparaître ni l’exotisme ni même le sentiment du lointain.
Cette démarche nous révèle  l’essence  de la réalité à l’état brut en tant qu’une réserve inépuisable de l’être humain et de l’image. Il s’agit d’un acte créateur ancré fortement dans la mémoire de l’espace vécu
, en dépit de son côté anecdotique.


Lauréate l’Ecole des Beaux Arts de Kiev,   Mona El Amri     prépare actuellement sa participation à   la 3ème  édition de la Foire Internationale de l’Art de Casablanca  qui sera tenue du 3 au 10 décembre 2011. 
Conformément aux principes de  la nouvelle figuration, le principal objet d'intérêt de l'artiste  est  l’esprit du moment.   Elle  observe  ses motifs naturels, en peignant avec la  passion d’un peintre visionnaire   . Les tableaux de  Mona El Amri  impressionnent par la féerie des couleurs et une extraordinaire luminosité. Sa peinture vibrante stimule le regard  par  son langage post impressionniste plein  d’émotions  et de couleurs.
Sa palette se distingue par l’emploi des couleurs vives et intense additionné à un naturalisme spontané  qui repose sur la représentation abstraite  de la nature loin de toute idéalisation du réel.
L’artiste  a su mettre en relief les traces de la nature, la lumière, les les ambiances chromatique   avec une force descriptive éloquente. 
Ses couleurs expressives connotent le coté spirituel de l’œuvre à la quête de l’essence. Elles donnent une dimension mystique à l’acte pictural animé par le plaisir de capter la beauté latente des paysages et des scènes, en mettant en évidence les valeurs spatiales et temporelles.



IL est à noter que    Mona El Amri (vit et travaille à Skhirat ) se présente comme  une artiste  tantôt académique, tantôt spontanée. C'est une passionnée   de la beauté   envoûtante du monde ,  de ses temps perdus, de  ses scènes pittoresques et de ses états d’être. Ses oeuvres   néo figurative   d’une grande valeur émotionnelle   sont fort  recherchées et sollicitées dans les salles d'exposition de par leur solidité, leur chromatisme et leur singularité stylistique.



Elle  nous révèle une merveilleuse polyphonie chromatique  qui produit de l'enchantement et de l'extase. Ses  motifs sont particulièrement vibrants, elle les étudie comme « le plus insaisissable des phénomènes du monde » et cherche à « déterminer  l’esprit de la trace  ».  Elle  nous rappelle la citation de John Constable : « La peinture est une science, et elle devrait être une constante recherche des lois de la nature. Et pourquoi ne pas considérer la peinture des paysages comme une des branches de la philosophie de la nature, dont les expériences ne seraient autres que des tableaux ? ».  Cette citation montre bien l'optique dans laquelle se trouvent  les artistes naturalistes et  post impressionnistes qui font preuve de    leur  progrès continu dans le sens de la vision et de la perception.
.