aliart.net Design Studio

Mounia Amor Cheikh Lahlou au Salon d'Automne

La symphonie des formes

 

 

L’artiste  peintre Mounia Amor   Cheikh Lahlou  a  exposé dernièrement   ses œuvres récentes au Salon d' Automne à  Paris , et ce après une bonne participation à  à la Galerie Mona Lisa ( 32 Rue de Varenne, 75007 Paris, France):

 

la troisième édition du Salon National d’Art Contemporain à Marrakech  organisé à  l’initiative de l’Association Nationale des Arts Plastiques sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI,le Salon d'Automne à Paris, à la galerie espagnolle « Espaciotres » ( Calle Granada, n 64, 29015, Centro Historico, Malaga) et  l'exposition collective" les mains qui voient" au Forum de la Culture( ex.Cathédrale Sacré Coeur de Casablanca).

Cette  artiste nous  fait partager son expérience plastique, en nous transportant vers un univers  pictographique  incarné par les couleurs expressives  et des formes cubistes.

Sur son expérience picturale,  Pierre Raymand (critique d’art français) a écrit : « Travaillant sur  des toiles  savamment travaillées,  Mounia Amor  ,  plasticienne  alchimiste  ,   nous révèle une palette diversifiée  d’œuvres inspirées de  fragments  et de symbolisme, plus  gestuelles  et moins formelles.  Pictographies finement tracées, productions plus libres  reposant sur l’emploi de signes, de symboles,  de motifs géométriques riches en termes de plasticité et de picturalité: Exemple illustre d’une synthèse d'expressions aussi proches que lointains. Disciple de la grande école de la vie, Mounia Amor  figure parmi les artistes contemporains de la nouvelle vague    qui associent leur art  au symbolisme gestuel. Délivrée des contraintes canoniques  de la forme, elle  se concentre sur ce qui fait la force et la spécificité : rythme et harmonie de la composition dans l'espace, tensions et contrastes des lignes, vigueur et  mouvement  du trait. Son acte plastique  illustre  si bien  le parfait mariage entre la peinture et la philosophie du plein  dans une ambiance où l'esthétique côtoie le mystique.  Les peintures cubistes  de Mounia Amor (vit et travaille à Casablanca)  sont animées par  des fragments  mystérieux innombrables inspirés de la perception visuelle synthétique. Apparemment spontanées, elles relèvent en fait d'une précision, d’une minutie  et d'une concentration extrême, qui font de  l’acte de peindre  une  source  de connaissance de soi, de spiritualité et  de paix intérieure : une école de vie qui fait rêver. ». Et d’ajouter : « Fidèle à sa passion créative pour les instruments de musique,  Mounia Amor  cultive des rapports  transversaux avec l'espace vécu. Tantôt fascinée par les dessins et  formes en transe, tantôt éblouie par le langage fascinant des couleurs et des symboles. Dans  ses œuvres exposées  une sorte d’affinité spirituelle profonde avec son vécu pratiquement  discret. C’est  une approche  symbolique inédite qui  rend un hommage sans cesse vivant au savoir-faire moderne   préoccupé par la volonté minimaliste d’exprimer le maximum par le minimum et de mettre en valeur la profondeur  de  notre lieu d’appartenance. C’est dans cet esprit que Mounia Amor  puise naturellement dans la fascinante luminosité, la féerie des couleurs et son rythme de vie.  Son traitement labyrinthique de la forme  paraît bien ésotérique: un art pour  méditer, un savoir déconstructiviste. Mais s’il est tout cela, il   est surtout une philosophie de vie, une morale doublée d'esthétique.  ».

En contemplant la vie des formes, Dr. Abdellah Cheikh, critique d’art,  a écrit : «Mounia Amor maîtrise ses codes plastiques et conçoit son monde allusif par la texture et la couleur, comme des jardins intérieurs où la lumière percerait à travers un dense labyrinthe. La toile  se présente ainsi  comme la trace d’une action effectuée gestuellement et investit la surface en mettant en relief  un

L'artiste avec le peintre de renom Mohammed Melihi

L'artiste avec le peintre de renom Houssein Tallal

L'artiste avec le peintre Sidi  Mohammed Mansouri Idrissi

L'artiste avec les peintres Abdelkrim Ouazani, Mustafa Hafid, Habib M'Seffer

 

état de recueillement et de fascination    autour du tableau dans  ses    compositions ivres: « Mounia Amour n’ose pas l’avouer mais nous le ferons avec plaisir à sa place, son œuvre est à l’image de son auteur, engagée et reconnaissante, passionnée et admiratrice. », affirme Ismail Cheikh Lahlou. Cette artiste  hypersensible s’oriente vers la peinture cubiste après avoir expérimenté l’abstraction et  la figuration. Ses œuvres plastiques  inspirées des instruments de musique sont axées sur la forme dans son intégralité et sa tridimensionnalité, faisant partie de la tendance cubiste au Maroc et dans le monde entier. Elle  essaie  à sa guise d’analyser les structures visuelles de l’œuvre, leurs quintessences et leurs métamorphoses. Elle a pu saisir les niveaux architectoniques et les motifs géométriques avec maîtrise, minutie et doigté. C’est la vie des formes –couleurs et des expressions –synthèses qui orientent la composition structurale de la toile. Depuis sa première exposition, Elle  se consacre à une recherche de longue haleine, celle de la  théorie de la forme et de la destruction de l’objet.  Ainsi, elle est arrivée à formuler un langage pictural connotatif. Il s’agit de l’intégration d’une lumière en volume qui heurte les formes des objets représentés. Le point de départ est une composition figurative qu’elle enveloppe d’allusion fantastique. Cette  artiste  oniriste étudie minutieusement son œuvre avant de commencer à peindre, tout en faisant intervenir des rapports schématisés, des proportions des lignes, des angles …Dans ses œuvres schématiques qui montrent une superbe fragmentation des formes, Mounia Amor a su approfondir les bouleversements opérés par Braque  et Picasso. Son œil intuitif bouscule l’image et ouvre la voie royale de la proximité des êtres et des choses, celle de la sensibilité esthétique afférente au  cubisme analytique. ».

Mohamed  Faker( critique d'art)

photos: Algo

 

Flash


Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109

Warning: Creating default object from empty value in /home/maroccul/www/www/modules/mod_latestnews/helper.php on line 109