aliart.net Design Studio

L’artiste peintre Leila Cherkaoui

A l'Institut Français de Rabat
Rêver avec Leila Cherkaoui

L’artiste peintre Leila Cherkaoui présente

ses dernières  toiles  du 13 janvier au 12 février 2011 à la galerie de l'Institut Français de Rabat.  Elle présente des travaux originaux qui revisitent les  paysages mémorisables et  qui illustrent si bien des états d 'être et de paraître.
Dans un ouvrage paru récemment, et qui sera signé  en parallèle à son exposition, l’écrivain Abdesselam Cheddadi écrit : « j'admire en Leila Cherkaoui son sens  naturel. Un naturel qui n'appartient qu'à elle seule, travaillé et poussé à un point de profondeur humaine et de perfection artistique peu communes. Ce qu'elle fait ce n'est ni de l'art naïf, ni de l'art brut. Ni encore moins un art d'école. C’est un art météoritique, patiemment construit. Maîtrisant la couleur, la ligne et le gestuel en leur substance, elle marche vers cet inconnu ou ce mystère dont l'attrait irrésistible la tenaille en permanence. Eternelle insatisfaite. Elle reprend sans cesse la question implicite qui la fait mouvoir....Nous apprenons avec Leila que nous n'avons pour nous que notre regard et notre capacité de rêver. Les couleurs de Leila sont toujours d'un autre monde, lointain, énigmatique, et pourtant, fascinant, enfermant des débris de lumière.  » .

 

 


Chaque tableau est l'équivalent symbolique de la méditation et du silence. Il s'agit d'une nouvelle naissance et d'une écriture estompée de notre nature intérieure.
Sur son parcours artistique, Kenza Alaoui, journaliste, a écrit : « Leïla Cherkaoui s'est initiée à l'art dès son jeune âge. Une passion qui fera d'elle l'une des valeurs sûres de l'art plastique marocain. Artiste autodidacte, elle consacre son œuvre à la recherche d'une esthétique qui lui soit propre et sort des sentiers battus. Mais avant, il fallait qu'elle s'essaie à quelques courants. S'inscrivant entre l'expressionnisme et l'abstraction, l'approche plastique de Leïla Cherkaoui vise à explorer la vie des formes et la profondeur des couleurs en intégrant des figures architecturales.
Forte d'une sensibilité artistique au-delà de tout soupçon, elle aiguise son talent par un travail profond sur la lumière. Une quête qui se transforme en véritable obsession. Au fil du temps, elle enchaîne les manifestations artistiques et multiplie les expositions dans les différentes villes du royaume. Loin d'être un simple acte créatif, la peinture est pour Leila Cherkaoui, un moyen privilégié d'expression. La voix par laquelle elle dit l'indicible. ».
De son coté, Abdelkader Mana, anthropologue, nous confié : « Leila Cherkaoui peint ce qu’elle ressent. Il s’agit d’exprimer ce qui est enfoui en elle. Ses  œuvres portent sur l’architecture. Une architecture bien fragmentée... Une peinture gestuelle. Il y a un côté soufi dans ces anciennes bâtisses où la lumière descend d’en haut. Et toujours ce personnage en point sur les « i » qui nous interpellent. Des formes mi-abstraites, mi-concrètes qui constituent surtout une invitation à la méditation et à la rêverie. Des formes parfois complexes, parfois sobres mais n’en disent pas moins. Une inspiration d’un vécu  transfiguré par un regard singulier. Dans ses toiles les formes représentent une attente : on a l’impression d’être en présence de l’allégorie même du temps suspendu en plein mouvement. A partir d’un point et d’un trait  notre regard  est pour ainsi dire captivé vers des profondeurs autrement infinies qu’évoquent la succession des arcades ainsi que les arcs en ciel. Symboliquement l’arc-en-ciel fait d’une manière tangible et colorée, le lien entre la terre et le ciel. Entre l’ici-bas et l’au-delà. Entre l’artiste et ceux de ces ancêtres qui ont rejoint l’éternité. ..
L’art « fragmentaire et inachevé » de Leila  est une quête inquiète vers la perfection du geste et la plénitude intérieure. Des fois elle voit les scènes en couleurs, d’autres fois en noir et blanc. Dans le travail de Leila, le noir et blanc restent  cependant dominants. Le noir, c’est toutes les couleurs. Le blanc  rassemble aussi toutes les couleurs en les épurant. Le blanc symbolise la lumière, le noir le silence. Ces deux couleurs sont le symbole même de la méditation. Chacune de ses œuvres est une nouvelle naissance. ».


Il est à rappeler que les œuvres artistiques de Leila Cherkaoui  sont présentées actuelleme  à Portland dans le Maine aux Etats-Unis à la Galerie  de l’Université de Nouvelle Angleterre, appelée aussi «Le Petit Joyau», et ce dans le cadre d'une exposition collective marquée par la participation d'une pléiade d’artistes connus, tels Aaron Stephan, Beverly Hallam, Melita Westerlund, Mark Emerson, Anthony Muench, Brigitte Keller et Christopher Becker. Les travaux de Leila Cherkaoui ont été sélectionnés par des responsables de l’Université, lors d’une visite de son Atelier de Création à Casablanca en mai dernier.